Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les3sardines

La belle histoire

La belle histoire est le nom de ma chronique sur le blog de l'association l'Auvergne Créative.

Tous les mois, un ou une artiste de l'association me confie les circonstances de l'aboutissement d'une de ses créations qui lui tient particulièrement à coeur.  Cela permet de toucher du doigt la magie de la création.

Le premier article me concernait, non pas pour me mettre en avant, mais pour rassurer et imager l'objet de cette chronique.

J'ai réalisé, que je n'avais pas partagée cette confidence avec vous. Je répare aujourd'hui donc ma faute en vous racontant l'histoire d'un de mes patchworks.

Patchwork en jeans

Patchwork en jeans

Il s'agit d'un patchwork nommé "Le Blues du Jean's",  car il possède une histoire intimement liée à ma vie et ma façon d’envisager la création. 

Les jeans des garçons

Les jeans des garçons

Maman de 3 enfants et collectionneuse, j’ai gardé consciencieusement leurs Jeans. Pas tous évidement, uniquement ceux abimés, ceux qui avaient gardés les traces de leur joie de vivre et de leur bêtises. C’est ainsi qu’ils se sont doucement empilés. Et puis, à l’ouverture de ma boutique j’ai voulu proposer des patchworks à un prix abordable avec un visuel contemporain.
Utiliser ces jeans était évident. La couleur du denim permet toutes les fantaisies, la trame tissée serrée offre un support idéal pour la broderie, l’appliqué de tissu et la tenue générale. C’est une matière que j’aime beaucoup travailler.


J’ai dit être collectionneuse, ce qui signifie que j’ai également conservé d’autres vêtements des enfants que j’utilise très régulièrement pour créer, car comme je le dis souvent, le patchwork c’est au départ la transformation de textiles usagés. Cette notion que nous avons perdu je m’emploie à la réhabiliter au travers de mes créations. 

 

Le Blues du Jeans - détails
Le Blues du Jeans - détails
Le Blues du Jeans - détails

Le Blues du Jeans - détails


“Le Blues du Jean’s” est donc un joyeux mélange des vêtements de mes enfants. Les touches de couleur apportent un rythme à l’ensemble et propose une lecture du tableau dans son intégralité. On constate que c’est un assemblage d’une seule forme : le carré. Il s’agit d’un contrainte technique. Je devais utiliser des jambes de pantalon d’enfant en minimisant les pertes de tissus. Le carré me semblait le plus adapté et en plus il m’offrait la possibilité de n’avoir que des coutures en lignes droites et donc un assemblage plus rapide.
La mise en place des différents carrés était juste une question d’esthétique, toujours dans l’idée de donner du rythme, car un patchwork se lit comme une peinture. C’est d’ailleurs pour cela que j’aime utiliser le terme de tableau textile quand je parle de mes patchworks.”

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cocopatch 28/11/2017 09:23

merci pour ce partage! c'est très intéressant et tes patch sont super!

Les3sardines 28/11/2017 09:58

Merci Corinne. Mais je pense que toi aussi tu pourrais nous raconter une belle histoire ;-) Un patchwork c'est toujours une histoire humaine racontée dans le textile.

Cécile 25/11/2017 16:01

Ils sont très beaux tes quilts ! Et surtout, remplis de souvenirs... j'ai fait la même chose avec les chemises de mon deuxième fils !
Bon WE !

Les3sardines 27/11/2017 15:37

Ah nos enfants ! Ils nous inspirent tellement finalement ! Belle semaine à toi Cécile