Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les3sardines

De South Pass à Fort Bridger

Nous voici déjà à la 4ème étape de l'Oregon Trail, je suis désolée pour le retard, mais j'ai profité des fêtes ;-)

Nous entrons dans une  période de l'année très rude en terme de climat. Abigael et Vent Noir vont nous en dire un peu plus sur leur aventure.

Abigael, a pour destination Astoria dans l'Oregon, c'est au bord de l'océan. Mais tous les colons ne vont pas au même endroit. Certains ont bifurqués, à Fort Laramy, vers le sud , comme les Mormonts qui ont investis Salt Lake City. D'autres sont allés jusqu'à Sacramento, bien plus au Sud encore.

Certains même, ont décidés de rester dans les grandes plaines, malgré le danger lié aux indiens. Cette herbe verte et bien grasse à perte de vue est en effet un endroit idéal pour élever du bétail. Des troupeaux qui seront bien nourrit et fourniront une viande de qualité.

Chacun, à son niveau, veut accéder à une part de ce rêve Américain. Fournir les colons avec une viande extra, voilà une idée pour faire fortune. Alors, des ranchs, poussent, de-ci, de-là. Des propriétés d'une grandeur gigantesque. Et pour bien nourrir les troupeaux, il parait qu'il n'existe rien de mieux qu'un fertilisant fabriqué à partir d'os de bison. Qu'elle chance, il y en a partout dans les grandes plaines ! Abigael ne sait pas que pour le gouvernement Américain, cette idée est une aubaine...

Le bloc d'Abigael  se nomme "The Fence", il symbolise les barrières érigées dans les grandes plaines par les colons, ce qui a profondément impacté la vie des Indiens.

 

Les barrières dans la prairie

Les barrières dans la prairie

Vent Noir ne comprends pas pourquoi son animal Totem est ainsi massacré. Son peuple ne peut pas vivre sans lui. Tatanka (le bison) leur offre tout, il est un trésor et c'est pour cela qu'il est si important pour eux.  Sa mort est toujours respectée et tout est utilisé. La viande nourrit le clan, la peau tannée sans poil permet de fabriquer vêtements, mocassins, tipis et autres accessoires du quotidien et celle avec des poils offrent des couverture chaudes et confortables. Les os servent à fabriquer des armes. Les cornes des ustensiles de cuisine tels que bols, cuillères. Les nerfs, boyaux et tendons permettent de coudre les vêtements, de confectionner des arcs. Les sabots donnent une gélatine qui sert de colle. Les indiens et les bisons sont liés pour la vie.

Elle se souvient que dans son enfance les chasseurs couraient un très grand danger lorsqu'ils partaient à la chasse. Les troupeaux étaient tellement énormes que le risque de piétinement, de bousculade étaient aussi important que celui d'être chargé par un bison blessé.

Elle qui a le devoir de le protéger, puisqu'il est son animal Totem, se sent impuissante. Son coeur est sérré, car elle comprend que de grands changements pour elle et tous les indiens se profilent. Sa vie a déjà commencé à changer, les hommes blancs empiètent de plus en plus sur les terres sacrées, au mépris des traditions et du besoin de migration des bisons, imposant une transformation des traditions Indiennes.

Le blog de Vent Noir est égayer de quelques fleurs pour atténuer l'horreur de cette vision : une montagne de tête de bison.

 

De South Pass à Fort Bridger
De South Pass à Fort Bridger

Nb : Entre 1872 et 1884, soit seulement 12 années, ce sont 3 700 000 bisons qui ont été exterminés, 150 000 décès sont à attribuer aux Indiens pour se nourrir. En 1890 il ne restait que 750 bisons. Les conséquences de la conquête de l'Ouest ne se mesurent pas qu'en vie humaine.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

qinoa 16/01/2019 07:45

Merci pour ces pages d'histoire, j'adore
bzz et doucejournée

Les3sardines 16/01/2019 18:27

Tant mieux, c'est le but, vous faire voyager tout en comprenant comment ce construit un patchwork.

MARIE 13/01/2019 20:32

un peu en retard pour lire la suite de cette fantastique aventure , mais je viens donc de lire et même relire ( je fais souvent 2 fois .... ;-) et encore une fois je me suis retrouvée comme avec une baguette magique transportée dans cet univers si éloigné de ce que l'on trouve actuellement en Amérique ... et toujours avec tellement d'empathie pour Abigael et son idéal de vie mais tellement aussi pour Vent Noir qui a beaucoup à perdre !!! tu pourras nous donner peut-être quelques idées de bons bouquins de référence car on devient "mordues" !!! merci :-)

Les3sardines 13/01/2019 21:42

Whoua ! Marie, je ne sais pas quoi dire ! Tu as tout compris par rapport à ce que je voudrai transmettre au travers de ce patchwork. Empathie est bien le mot et surtout pour les 2. J'essaye à chaque étape de me mettre à la place d'Abigael et de Vent Noir. Toutes les 2 avaient un idéal qui n'impliquait en aucun cas de nuire à l'autre.
Pour les bouquins je ne serais malheureusement d'aucune aide :-( J'ai imaginée chaque étape par rapport à un thème, qui les opposent ou les rassemblent. A chaque fois je me documente, via internet et j'essaye de trouver des points forts, pour raconter une histoire. Petit indice pour la prochaine étape... elles seront en parfaite harmonie ;-) Je me base sur des faits réels, mais qui sont étalés sur toute la période de la conquête de l'Ouest, ce qui fait qu'en réalité mon histoire ne tient pas vraiment debout, si l'on se base sur l'échelle du temps. J'espère ne pas t'avoir trop déçue.

Rachel 13/01/2019 19:55

Bonne et heureuse année à toi et ta famille. Santé et beaucoup de bonheur. Bisous

Les3sardines 13/01/2019 21:22

Bonne année à toi également Rachel, plein de bonnes surprises pour cette nouvelle année, mais surtout la santé. Bisous.

Marmotte rousse 07/01/2019 10:47

J'attendais la suite avec impatience... mais je comprends très bien que tu aies profité des fêtes.
Bonne Année à toi et aux tiens!

Les3sardines 07/01/2019 18:09

Bonne Madame Marmotte. Oui, j'ai privilégié les fêtes, être en famille, avec des enfants qui sont loin ça fait tellement de bien. Tu connais ça !

fanny broderie 06/01/2019 17:55

J'ai commencé le livre à l'orée des vergers de tracy chevalier pas facile pour certains colons de s'établir dans ces terres hostiles. Et ici il.ne s'agit que de planter des pommiers. ...

Les3sardines 06/01/2019 17:56

je ne connais pas, mais bonne lecture alors ;-)